Autres

  • La plupart des entreprises qui nous emploient ont des filiales européennes.

  • Il est indispensable de procurer aux syndicats et associations, des informations spécifiques et régulières sur l'actualité sociale de la communauté.

  • USAPIE facilite la communication entre les travailleurs européens.

  • USAPIE permet de connaître et de comparer les conditions de travail dans les états membres.

Pour tous les syndicats et associations professionnels, dans toutes les entreprises de l'Union Européenne quels que soient leur taille et leur activité.

La pratique syndicale européenne est encore balbutiante. Les syndicats corporatistes ou largement politisés, déjà profondément divisés dans leurs pays respectifs, peu habitués à coopérer au-delà des frontières, se trouvent dépourvus face à la globalisation économique. Le syndicalisme européen ne pourra sérieusement répondre aux questions soulevées par l'ultralibéralisme qu'en élaborant, dans une véritable indépendance à l'égard des partis politiques ou des croyances religieuses, un "projet global" garantissant à tous les salariés des conditions comparables de travail et de rémunération.

Notre histoire :

Il y a très longtemps (1936), USAPIE s’appelait SNRVM (syndicat national des représentants et des visiteurs médicaux). Il ne représentait que les salariés des industries pharmaceutiques et chimiques.

L’ère « moderne » de l’USAPIE commença en 2001, date à partir de laquelle se développèrent les branches professionnelles que vous pourrez découvrir sur ce site.

Nous sommes des femmes et des hommes qui ont choisi de se regrouper pour prendre en main leur destin, en dehors de toute influence politique, religieuse ou sectaire.

Nous sommes au service de nos adhérents et des salariés qui nous font confiance, notre totale indépendance à l’égard du patronat nous permet de prendre des décisions et d’agir sans craindre les pressions de l’employeur.

Nous sommes structurés en sections d’entreprise faisant partie de syndicats nationaux de diverses branches professionnelles : chimie-pharmacie, sureté et services aéroportuaires, informatique et conseil, voyage et tourisme, assurances et courtage, pôle emploi, espaces verts et jardins, etc.

Nos objectifs sont la défense des droits des salariés qui nous font confiance, la lutte contre les inégalités dans les entreprises.

 

Nos valeurs : 

Démocratie
Une valeur qui est l’ADN de notre organisation. Nous préconisons le fonctionnement collégial pour la prise de décisions afin d’être acteur de l’amélioration des conditions de travail et de vie, au-delà de toute différence d’origine, de nationalité, de confession religieuse et d’opinion.

Indépendance
Afin de conserver notre liberté d’action et de pensée pour préserver une représentation du personnel indépendante, l’intégralité de nos revenus provient des cotisations de nos adhérents. Pour rappel, 66 % des cotisations payées par les adhérents peuvent être déduites des impôts

Nous ne percevons aucune subvention du gouvernement !

Solidarité
Nous pensons que nous devons défendre les droits de tous au sein de l’entreprise en écartant toute forme d’exclusion et de discrimination.

Apolitique
Nous ne sommes ni de gauche ni de droite et laissons chacun libre de ses opinions politiques. Notre premier objectif est de défendre les droits et lutter contre les inégalités dans les entreprises.

 

  • USAPIE défend les intérêts moraux et financiers des salariés européens en contribuant à l'amélioration de leurs conditions de travail.

  • USAPIE est un syndicat de proximité : il a pour vocation première, l'action sur le terrain de l'entreprise, en répondant aux préoccupations quotidiennes des salariés

images3L’action syndicale dans l’USAPIE.

L’intérim présente un double défi pour le syndicalisme : d’une part, parce que son existence même heurte la logique syndicale dans la mesure où le travail temporaire (TT) constitue un archétype de l’emploi précaire 

L’intérim présente un double défi pour le syndicalisme : d’une part, parce que son existence même heurte la logique syndicale dans la mesure où le travail temporaire (TT) constitue un archétype de l’emploi précaire

L’intérim présente un double défi pour le syndicalismeL’intérim présente un double défi pour le syndicalisme : d’une part, parce que son existence même heurte la logique syndicale dans la mesure où le travail temporaire (TT) constitue un archétype de l’emploi précaireL’intérim présente un double défi pour le syndicalisme : d’une part, parce que son existence même heurte la logique syndicale dans la mesure où le travail temporaire (TT) constitue un archétype de l’emploi précaire

 

Restez informés !

Abonnement news